• SNB BP2S

ACCORD GROUPE SUR LE TELETRAVAIL


L'accord Groupe qui vient d’être signé et qui va s'appliquer dans toutes les entités de BNP Paribas SA préserve l’existant à défaut de grandes avancées pour les collaborateurs BP2S :

- Le télétravail pourrait aller jusqu'à 2,5 jours maximum en moyenne hebdomadaire.


Les directions générales du Groupe et de CIB doivent comprendre qu’il est ridicule de s’arcbouter contre 3 jours hebdomadaires de télétravail

quand les collaborateurs auront travaillé à distance jusqu’à 5 jours par semaine pendant 18 mois.


- Le choix de plusieurs formules :

  • Rythme régulier : 1 jour ou 2 jours par semaine ou alternance d'une semaine de 2 jours et d'une semaine de 3 jours soit 2,5 jours par semaine en moyenne

  • Rythme mixte entre télétravail régulier et télétravail flexible, dans la limite de 2,5 jours maximum en moyenne hebdomadaire

  • Rythme flexible avec 25 ou 50 jours de télétravail par semestre

  • Rythme occasionnel avec 2 jours par mois ou 12 jours par semestre


Les 2,5 jours en moyenne hebdomadaire (alternance d’une semaine à 2 jours et d’une semaine à 3 jours) s’annoncent d’ores et déjà comme un véritable casse-tête tant pour l’organisation personnelle des collaborateurs que pour l’organisation collective des équipes.

Une fois encore 3 jours hebdomadaires aurait grandement simplifié les choses !


- L'accès au télétravail pour les temps partiels à 50% et pour les CDD et alternants dès 6 mois de présence.


- L’équipement : fourniture d’un écran supplémentaire + clavier + souris dès 2 jours de télétravail par semaine.

- Le lieu de télétravail n'est plus restreint à la résidence principale mais peut s’effectuer dans un autre lieu privé situé en France si le retour sur site est possible en moins d’une demi-journée.


Cette souplesse était réclamée depuis longtemps par les collaborateurs de BP2S !


- L’octroi d’une indemnisation globale pour couvrir :

  • les frais professionnels : 10 euros par mois pour un jour de télétravail par semaine ou 20 euros par mois à partir de 2 jours de télétravail par semaine

  • les frais de repas : un titre-restaurant pour chaque jour télétravaillé


L’indemnisation des frais de repas doit encore être discutée au niveau de BP2S.

Nous serons très vigilants afin que le "package" d’indemnisation soit plus favorable que celui du précédent accord.


La mise en place de cet accord prendra le relais du dispositif TAD (Travail à Distance en période de Covid-19) actuellement en vigueur et qui vient d’être prolongé jusqu’au 30 septembre 2021.

Le télétravail devrait donc être décliné à partir du 1er octobre sauf si la situation sanitaire ne le permet pas.


Quels seront les postes éligibles ?

Quels rythmes de télétravail seront applicables parmi les 4 possibles ?

Quel niveau d’indemnisation des frais de repas ?

Quel recours aura le collaborateur en cas de refus de sa demande de télétravail ?

Quelle sera la procédure requise pour les 70% de collaborateurs déjà en télétravail ?


Vous le constatez, il reste des points essentiels à préciser concernant BP2S.

Il en est toujours ainsi quand la RH Groupe confond vitesse et précipitation !

A suivre dans les toutes prochaines semaines…

7 vues