• SNB BP2S

#Covid-19 : Réclamations individuelles et collectives



Nous vous communiquons ci-dessous les réponses reçues de la Direction en CSE du 2 avril 2020 à nos questions :

Covid-19 / badgeage :

Pendant cette période de confinement, quelles sont les consignes de badgeage pour les collaborateurs à l'horaire collectif ?

Tous les collaborateurs travaillant à distance doivent-ils se déclarer en mission dans Inca ?

REPONSE DE LA DIRECTION :

Les collaborateurs au collectif qui ont suffisamment d’activité/connexion pour travailler une journée habituelle badgent dans Chronotime.

Ceux qui ont une activité réduite ou une priorité de connexion ne leur permettant pas d’assurer le temps de travail d’une journée habituelle peuvent enregistrer une mission afin de ne pas être pénalisés sur leur compteur. En cas de saisie d’une mission, ils ne doivent pas badger.

Covid-19 / congés

Quelle est la politique des congés en cette période de confinement ? Quand des directives « officielles » vont-elles être données ? Cela permettra d’éviter les initiatives personnelles prises par certains managers (imposer des périodes de congés, accepter ou refuser les annulations des congés déjà posés...)

REPONSE DE LA DIRECTION :

Il est demandé aux salariés de poser 7 jours (droits) d’ici le 28 avril 2020. Cette démarche va nous permettre d’adapter nos efforts au ralentissement de certaines de nos activités et de nous préparer à la période post-confinement qui nécessitera la présence du plus grand nombre. Le manager peut gérer des exceptions si l’activité est trop intense et nécessite une présence importante des équipes.

Pour compenser des différences d’activité, il a été mis en place une task force permettant d’apporter un renfort pour les équipes qui en ont besoin avec des collaborateurs plus disponibles et ayant les compétences opérationnelles (récente mobilité).

Ces mesures s’inscrivent dans une démarche de solidarité et de responsabilité pour le bon fonctionnement de l’entreprise.

A ce jour, aucune prime systématique n’est annoncée.

Covid-19 / présence sur site

Combien de collaborateurs sont encore présents sur site ? Parmi eux, combien de prestataires, alternants, intérimaires, combien d’internes ? Ce nombre est-il encore susceptible d’être réduit ?

REPONSE DE LA DIRECTION :

Il y a quotidiennement entre 100 et 120 personnes sur site dont 30 à 40 prestataires non BP2S (maintenance, restauration, ménage, …)

Compte tenu de la protection des données en vigueur, il ne nous est pas possible d’avoir plus de détails sur les typologies de contrat et les collaborateurs concernés.

Covid-19 / identification des collaborateurs

Quelle est la définition des P1, P2, P3 et P4 ? Certains collaborateurs n’ont jamais été avertis de leur catégorisation.

REPONSE DE LA DIRECTION :

La définition des P1 P2 P3 P4 permet de libérer de la bande passante pour les Opérationnels en cas de surcharge sur les Infrastructures AnyConnect.

Les managers de chaque équipe ont catégorisé leurs collaborateurs.

Pour rappel :

· P1 : La catégorie P1 concerne les personnes ayant besoin d’une connexion 24h/24 pour servir nos clients ;

· La catégorie P4 concerne les personnes ayant la plus grande flexibilité pour adapter leur temps de connexion tout en continuant à travailler ;

· P2 : 6 heures de connexion maximum par jour sur les plages horaires 12h00-13h00 puis 15h00-9h00 le lendemain (Heure de Paris) ;

· P3 : 3 heures de connexion maximum jour sur les plages horaires 17h00-9h00 le lendemain (Heure de Paris) ;

· P4 : en dehors de la plage horaire 9h – 19h30. La catégorie P4 concerne les personnes ayant la plus grande flexibilité pour adapter leur temps de connexion tout en continuant à travailler.

A ce stade, aucune contrainte horaire n’est nécessaire pour BP2S.

Covid-19 / gratification exceptionnelle

A l’image de certains grands groupes français, la Direction prévoit-elle de verser une gratification exceptionnelle à tous les collaborateurs identifiés comme indispensables à la continuité de l’activité, obligés de venir travailler sur site ou travaillant chez eux en mode dégradé ?

REPONSE DE LA DIRECTION :

A ce jour, aucune prime systématique n’est annoncée.

Covid-19 / équipes de renfort inter métiers

Quel est le rôle de ces « équipes de renfort » ? Quelle est la procédure de désignation / assignation des membres de ces équipes ?

REPONSE DE LA DIRECTION :

L’objectif est d’apporter du renfort dans les activités le nécessitant. Il a été mis en place une task force permettant d’apporter un renfort pour les équipes qui en ont besoin avec des collaborateurs plus disponibles et ayant les compétences opérationnelles (récente mobilité). Cette démarche a été mise en place en coordination avec le Territoire, la DRH et les managers.

Covid-19 / projets de Plan de dynamisation de la mobilité interne et de départs volontaires et Fusion

Quels vont être les impacts de cet épisode en terme de délais et de modalités sur ces deux projets structurants pour BP2S ?

REPONSE DE LA DIRECTION :

L’impact du COVID-19 sur ces 2 projets fait l’objet d’échanges avec les partenaires sociaux.

Covid-19 / AnyConnect

Quels sont les retours sur le déploiement de ce nouvel outil ? Est-ce que cela a amélioré les problèmes de surcharge et les conditions de travail des collaborateurs ?

REPONSE DE LA DIRECTION :

A ce jour plus de 75 % du parc BP2S FR a été déployé sur AnyConnect, sans grande difficulté.

Cela a permis de décharger la plateforme Pulse et de se retrouver sur une nouvelle plateforme avec plus de possibilités de connexion. A ce jour, nous n’avons pas de communication nous restreignant comme sur Pulse.

Covid-19 / cybersécurité

Au vu du nombre de salariés travaillant à domicile, toutes les règles de sécurité informatiques sont-elles correctement appliquées ? Les conditions optimum sont-elles réunies pour que l’entreprise soit protégée en cas de cyberattaques ?

REPONSE DE LA DIRECTION :

Tous les collaborateurs ont reçu plusieurs communications tout au long de 2019 et plus spécialement, depuis le début du confinement autour des règles de CyberSécurité à respecter par chacun, même de chez soi : diffusion par email et sur Echonet Mobile.

Un message est également en cours de préparation avec l’équipe Communication BP2S pour diffuser une infographie centrée sur les cyber-menaces externes qui viendra compléter celle du Groupe – les recommandations restent toutefois les mêmes.

Les postes de travail sont configurés pour faire passer l’ensemble des informations et des communications de manière sécurisée entre le poste et le réseau BNP Paribas (tunnel VPN). Les droits en télétravail peuvent différer des droits dont les collaborateurs disposent dans les locaux de la banque : cela explique pourquoi certains profils de poste ne sont pas éligibles au télétravail et nécessitent d’être présents sur site.

Nous bénéficions des protections mises en place par les infrastructures opérées par CIB et par le Groupe : protections des infrastructures de messageries, des postes de travail, des accès Internet…

>>> Le message principal est que chacun doit rester vigilant, même depuis chez soi et en cas de doute, ne pas se laisser influencer et remonter l’alerte à notre équipe de CyberDéfense : GLOBAL BP2S LCSIRT.

Si besoin, les collaborateurs peuvent se référer aux Règles d’Or de la CyberSécurité et à la partie CyberCulture de notre AllShare CyberSécurité qui explique les enjeux, les moyens mis en place et les bons réflexes à avoir face aux différentes cyber-menaces.

Les contenus sont disponibles en français et en anglais sous différents formats :

- Mémos

- Newsletters

- Vidéos

- BD animées

- Wiki, Blog, FAQ

- Événements & animations

- Sensibilisations obligatoires

Un mémo est notamment dédié à la CyberSécurité dans le cadre du télétravail.

Programme “One million hours to help” et objectifs individuels

Nous avons appris que ce programme pourrait se retrouver dans les objectifs individuels des collaborateurs. Pouvez-vous nous le confirmer ?

Cela ne nous semble pas une bonne idée de rendre obligatoire une démarche personnelle basée sur le volontariat.

REPONSE DE LA DIRECTION :

Le Groupe BNP Paribas s’est donné un objectif d’atteindre 1 million d’heures mais ce n’est en aucun cas un objectif individuel pour les collaborateurs. Cette démarche est uniquement basée sur le volontariat.

Activité de « Digital Angels » et objectifs individuels partagés

Dans l’article paru sous Echonet, nous lisons « Concrètement, vous devrez consacrer entre 10% et 15% de votre temps à cette activité, en accord avec votre manager évidemment. Être un Digital Angel sera considéré comme une activité officielle, matérialisée par un objectif. Il fera l’objet d’une évaluation en fin d’année par Philippe Amaral, Digital Angels community leader et Digital Workplace Officer. »

Le salarié va donc avoir des objectifs liés à son métier évalué par son manager et un objectif lié au rôle de Digital Angel. Sachant que 15% du temps de travail correspond à environ 1 mois et demi pour un cadre au forfait, n’y a-t-il pas des risques de conflits si le salarié est mieux noté en tant que Digital Angel que sur ses objectifs métiers ? Quels seront les impacts éventuels sur le CRP ?

REPONSE DE LA DIRECTION :

Cela peut se gérer en co-évaluation comme dans le cas d’une mobilité.

Prime ASF : quelle est la méthode de calcul de cette prime ?

La Direction peut-elle nous fournir plus de détails sur la méthode utilisée pour calculer cette prime ? Cela permettra aux collaborateurs la percevant de s’assurer qu’elle est conforme à sa composition familiale.

REPONSE DE LA DIRECTION :

Le montant de la prime ASF varie selon l’âge des enfants à charge et le nombre de salaires du foyer fiscal.

Le calcul est automatique en fonction de la situation mise à jour par le salarié dans SITADIN.


68 vues
SNB/CFE-CGC BNP PARIBAS SECURITIES SERVICES : des femmes et des hommes au service de leurs collègues !

SUIVEZ-NOUS SUR :

  • White Twitter Icon

© 2017 SNB/CFE-CGC B2S, 9 rue du débarcadère 93500 PANTIN. Maquette originale : Inklusiv